Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un projet confortable et fonctionnel réalisé avec de la récupération à part quelques vis et écrous. 

 

En chinant il arrive que l'on tombe sur d'anciens équipements de bureau qui, par le passé, présentaient un intérêt pratique, mais qui de nos jours n'a plus aucune utilité.

C'est le cas de ce  bras articulé pour téléphone de bureau en fonte d'aluminium patinée et inox que j'ai déniché dans une recyclerie pour quelques sous.

Je lui ai trouvé une seconde vie en l'adaptant sur le côté de mon bureau pour de servir de console amovible à mon ordinateur portable afin que je puisse surfer confortablement installé dans mon fauteuil sans l'avoir sur les genoux ce qui d'une part n'est pas très pratique lorsque l'on veut se lever ou croiser les jambes et de plus gène le refroidissement du PC portable et risque de le faire surchauffer et griller.

Là, avec ce bras articulé et sa tablette, le PC portable reste en place, il n'y à qu'à le faire pivoter pour se lever.

 

Voici l'objet "dans son jus" tel que je l'ai déniché dans de vieilles caisses en recyclerie.
Marque UNILUX, Fabriqué en France, du solide ! Et pas un pète de rouille !

Première étape, procéder au démontage des pièces non nécessaires au projet sur le bras articulé.  

 

On se retrouve avec le bras articulé qui se termine par une platine articulée qu'il convient de serrer au maximum pour que l'ordinateur ne verse pas à l'usage.

 

4 vis à bois courtes de 4 x 15 mm et l'outil adapté pour les visser seront nécessaires pour fixer le plateau.

 

Le plateau sera constitué par une ancienne planche à dessin, elle aussi devenue désuète, de 35 cm x 50 cm. Avantages : légèreté, planéité et solidité, les bords sont renforcés en bois dur. 

Notez que la fixation n'est pas centrée, question d'équilibre de charge, car un PC portable est plus lourd côté écran lorsqu'il est ouvert.

 

La planche à dessin à bien vécue. Abandonnée dans un coin de mon atelier, elle me servait de plan de référence lors de la réalisation de petits encadrements. Comme j'en ai une autre, légèrement plus grande, je peut utiliser celle-ci pour mon projet.

Par contre elle était bien sale, et pleine de traces de colles , il y avait même les taches d'encre de chine de sa fonction première et les restes de ruban adhésif qui tenait les feuilles en place.

Un bon nettoyage s'imposait.

 

La voici une fois décrassée par brossage à l'eau et au savon puis au bicarbonate, dans le sens des fibres du bois. J'ai gratté les grosses traces de colle avec le bout arrondi d'une cuillère à soupe afin de ne pas risquer de soulever les fibres du bois. Après séchage un passage au tampon imbibé d'acétone à également été nécessaire afin d'ôter quelques traces de graisse.

La voici sinon rajeunie au moins rafraîchie. Comme je m'en doutait au début les taches d'encre de chine ne sont qu'à peine parties, mais cela n'est pas grave, cela lui donne le charme de l'usage.

J'aurais pu aussi la poncer, mais je ne voulait pas lui ôter sa patine acquise avec le temps. Elle restera donc en l'état, sans autre traitement, brute, comme toute planche à dessin. 

 

Passons maintenant au support du bras articulé et à sa fixation au bureau.

 

Oter tous les accessoires non utiles au projet.

 

Le système de maintien par étaux se déformant lors du serrage  et ne conférant pas une stabilité suffisante, sans compter leur côté inesthétique, j'ai préféré les supprimer et me servir de leur filetage dans la platine pour une fixation directe sur une tablette support. 

Compter 3 tiges filetées, 1 rondelle et une plaque de contre-appui (fabrication maison avec de la récup') afin d'éviter que les écrous ne rentrent dans le bois, 3 rondelles grower, 3 écrous et une tablette aux cotes du projet et perforée pour le passage des tiges filetées pour la fixation de la platine du bras articulé.

 

Procéder au montage et au serrage. 

 

Procéder de même pour la fixation au bureau, par en-dessous.

Compter 3 vis à bois, rondelles ou plaques de contre-appui pour éviter que les écrous ne rentrent dans le bois.

La tablette est perforée en fonction du repérage de l'emplacement de fixation sous le bureau.

 

Fixation sous le bureau. 

 

Platine en place prête à recevoir le bras articulé. 

 

Projet terminé et opérationnel ! 

 

Econologiquement votre !

Eric - Blog Récup' & Anti-Gaspi

Tag(s) : #Bricolage, #Métal, #Bois, #Recyclage, #Récup', #Tutoriel
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :