Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vidéo de présentation de la prévention naturelle, voir du traitement, contre l’installation des poux rouges au poulailler. 

Parce que les poux rouges s’installent avant tout et en premier lieu sur les perchoirs et vivent au plus près de leurs proies, les volailles, ce sont eux qu’il faut traiter en priorité pour éviter d’être envahis à plus grande échelle.

 

Des pièges en bandes de cartons ondulés placés aux extrémités proche des fixations permettent quand à eux de surveiller un éventuelle début de colonisation. Ces pièges ne tuent pas les rouges mais leur servent de refuge la journée car il ne restent sur les poules que la nuit. Le jour il descendent sur les perchoirs et cherchent à se protéger de la lumière. C’est à ce moment là qu’il faut intervenir pour les éliminer.

 

Un brûlage au chalumeau permet de détruire les individus restés sur les perchoirs ainsi que leurs pontes. Les pièges sont brûlés et changés, même en l’absence apparente de poux rouges.

 

Et la chaux est un traitement de surface permettant de colmater les anfractuosités dans lesquelles les poux pourraient se réfugier. De plus elle fini d’étouffer les éventuels individus et pontent oubliés et de par son pH tue les éventuels arrivants. 

 

Après mon premier début d’installation de ces envahisseurs il y a 3 ans, je pratique ainsi et plus aucun poux rouge n’est revenu vampiriser mes protégés. 

 

Les poux sont aussi importés par les oiseaux sauvages, moineaux, pigeons, tourterelles, etc… qui visitent le poulailler. Vous pouvez l’en protéger en installant un système anti-intrusion que vous pouvez découvrir dans cette vidéo :

 

Retrouvez aussi mes bricolages, trucs et astuces de Tout Récup’ et Anti-Gaspi en vidéo sur ma chaîne Youtube en suivant ce lien

Economique et écologique !

Econologiquement vôtre !

Éric - Tout Récup’ et Anti-Gaspi

Tag(s) : #Poulailler, #Soins, #Trucs & Astuces, #Tutoriel, #Naturel, #Economique, #Ecologique
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :